Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Les pêcheurs de Haute-Savoie en Deuil !
 
 


Dans la matinée du 30 septembre 2010, une cuve de Xylophène (produit qui protège le bois contre les termites et autres parasites) de la scierie Félisaz à Villard-sur-Boëge a débordé suite à la défaillance d’une vanne.
L’alerte a été donnée vers 9h15 mais une importante quantité du produit s’est déversée dans la Menoge. Ce type de produit étant soluble, il a été impossible de limiter son impact sur la faune et la flore, polluant l’intégralité de la rivière sur plus de 5 kilomètres.
Déjà fortement touchée voilà peu de temps par une crue centennale qui avait fait bien du mal à cette belle rivière puis la pollution l’année dernière sur l’aval de la Menoge.
Des centaines de belles zébrées (dont certaines mesurent entre 60 et 70 centimètres), des écrevisses, des chabots et de nombreux insectes sont morts jusqu’à Pont de Fillinges, détruisant au passage le seul parcours mouche de Haute-Savoie à Saint-André-de-Boëge.
Des pêches électriques devraient nous donner d’ici quelques jours un état plus précis de la catastrophe sur ce magnifique cour d’eau Savoyard.
Une enquête de la Gendarmerie et de l’Onema est ouverte afin de définir les responsabilités de cette pollution. Car même si elle est très certainement accidentelle, le principe de « pollueur / payeur » est plus que jamais d’actualité et en de pareilles circonstances la loi impose à l’auteur de la pollution de remettre le milieu détruit en état.

Crédit Photo "la mort de la Menoge" de Pierre DESVIGNES

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com