Accueil >> Coins de pêche >> Bons coins en France  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Bons coins en France"
Nos coups de cœur
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
La Cure (58)

Superbe rivière de type torrentiel, la Cure est le cours d’eau phare des massifs montagneux du Morvan. Elle traverse un paysage naturel superbe où se succèdent prairies et forêts profondes. En amont du lac des settons (bien connu des pêcheurs de sandre), elle jouit d’une totale liberté pendant 7 Km. C’est en aval du lac qu’elle acquiert une taille plus conséquente et que sont situés les plus beaux parcours de pêche. Elle alterne alors plats et courants soutenus, bondissant entre d’énormes blocs de granit particulièrement glissants, et s’écoulant en petites cascades. Elle atteint parfois 15 mètres de largeur et offre d’innombrables postes aux truites fario encore sauvages pour la plupart. 35 Km plus loin, elle entre dans le lac du Crescent, puis file en direction de Vézelay. La Cure se prête à toutes les formes de pêche sportives avec néanmoins de belles possibilités pour la mouche et la pêche aux appâts naturels. N’oubliez pas de pêcher les bordures de berges : très souvent ces dernières sont creusées par le courant et abritent de beaux poissons. L’activité nautique est parfois assez soutenue sur la Cure lors des week-end printaniers et estivaux. Des lachers d’eau sont organisés depuis le barrage des Settons, du mois d’avril à début juin. Rafts et cayaks peuvent alors considérablement gêner l’exercice de la pêche entre 9h00 et 18h00 sur un parcours allant de Nataloup aux Iles Ménéfiers. Sur l’ensemble de la saison de pêche, seulement 5 à 8 week-ends sont consacrés a la pratique des sports d’eau vive. Pour éviter les mauvaises surprises, il est recommandé de consulter le calandrier des journées autorisées à la naviguation en appelant "Allo Cure" au 03.86.78.79.80.

La pêche et les poissons :

La Cure est le royaume de la truite fario combative et maligne. Les eaux fraîches de la Cure permettent à la truite de se reproduire naturellement. La population naturelle de fario est encore bien présente avec des poissons à la robe caractéristique, foncée et dorée typique de la souche morvandelle. La taille moyenne est cependant assez faible (entre 20 et 25 cm) mais elle est compensée par le nombre élevé de captures. Attention toutefois car des poissons dépassant 40 cm ne sont pas rares.

Situation géographique :

Parcours de pêche :

-  Le parcours de Nataloup :

Après Montsauche-les-settons, dans la direction de Dun-les-place et du saut du Goulou, prendre la D977b puis sur la droite au petit pannonceau annonçant le lieu dit "Nataloup". A partir du pont qui enjambe la Cure commence le superbe parcours de Nataloup. Là, la rivière prend des allures de torrent fougueux et la rivière garde un aspect des plus sauvage. Gros blocs rocheux, petites chutes d’eau et radiers rapides forment un parcours où nos belles farios morvandelles sont nombreuses mais difficiles. La Cure mesure à cet endroit entre 10 et 15 mètres pour une profondeur moyenne de 30 cm. C’est assez faible mais le débit est relativement constant même en été. Il existe néanmoins quelques fosses sous les chutes qui peuvent atteindre un maximum de 2 m. Si vous souhaitez remonter la rivière, ce que je vous conseil, longer celle ci dans les sous-bois depuis le pont sur 2 ou 3 Km. Puis ensuite remonter la Cure en pêchant. La pêche aux leurres semble peut efficace sur ce parcours en comparaison à la pêche aux appâts naturels ou à la mouche artificielle. Pour cette dernière, la noyé donne de très bon résultat en début de saison puis laisse rapidement la place à un petit sedge marron. Quand à la pêche aux appâts naturels choisissez plutôt de tout petit vers de terreau ou de berges (montés sur du 12/100 mm maximum) même au plus chaud de l’été. Sachez que les truites du morvan, et de la Cure en particulier, n’apprécient guère les temps ensoleillés et qu’une bonne journée nuageuse vous fera passer de bons moments au bord de l’eau.

-  Le parcours du Gouloux :

Le parcours du saut du Gouloux est un peu différent de celui de Nataloup : Pas de gros blocs rocheux ni de courants très puissants, mais une largueur régulière sur une profondeur de quelques dizaines de cm. Le parcours commence à partir du pont de la D977 bis puis en redescendant la rivière. Evidement, comme pour le parcours de Nataloup vous pouvez longer la rivière en sous-bois sur 1 ou 2 Km pour pêcher la Cure en remontant (c’est même un conseil). L’eau y est en effet assez basse et très claire malgrès sa couleur rouille caractéristique. Pêcher indifféremment à la mouche, à l’ultra-léger ou aux appâts naturels avec les mêmes recommandations que sur le secteur de Nataloup. Ce parcours technique est ponctué de multiples postes qui sont crées par des veines de courants venant prendre naissances autour de cailloux dépassant parfois de la surface de l’eau. Les sous-berges sont à prospecter avec attention.

Réglementation :

Contacter la Fédération de pêche de la NIEVRE, 7 quai Mantoue à NEVERS (58000) - Tél : 03.86.61.18.98

Le département adhère à l’ENTENTE HALIEUTIQUE DU GRAND OUEST (E.H.G.O.)

Taille légale de capture : 23 cm

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com