Accueil >> Pêche de la truite >> Pêche à la mouche  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Pêche à la mouche"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
Nos partenaires
Nos coups de cœur
 
Les bas de ligne mathématiques
Publié en ligne le lundi 16 juin 2003
 

Dans un précédent article (Les bas de ligne à noeuds) nous avons étudié les différents paramètres à prendre en considération pour la fabrication d’un bas de ligne à nœuds. Pour mémoire il s’agit de sa souplesse, de sa longueur et de sa conicité pour en faire un bas de ligne rapide ou lent. Je ne m’attarderais donc pas davantage sur ce thème, celui ci ayant déjà été traité dans le détail mais je vous invite néanmoins à vous rafraîchir la mémoire simplement en relisant cet article.

Texte Laurent Leloup

Photos Jean-Pierre JURADO et Mouches De Charette

 

Comme peu de pêcheurs le savent, il existe une seconde méthode pour la confection des bas de ligne à nœuds. Cette méthode fait appel à une logique mathématique, qui fera sûrement fuir les puristes mais qui a cependant un véritable intérêt à être utilisé. En effet à l’aide de quelques outils, très facile à se procurer (papier millimétré, règle crayon...), nous pouvons déterminer, « d’un seul trait » ( vous comprendrez dans ce chapitre le pourquoi de l’utilisation de cette terminaison) la longueur et le diamètre des différents éléments de notre bas de ligne. Je tiens à vous signaler, que malgré qu’il s’agisse d’une théorie mathématique, les paramètres indispensable évoqués plus haut sont aussi pris en considération.

Vous allez donc découvrir une méthode qui garde toutes les qualités intrinsèques d’un bon bas de ligne à nœud tout en profitant de sa grande simplicité de confection. Quoi que... ! ! ! Pour ce faire, vous trouverez ci dessous 2 tableaux, qui seront vos outils de travail principaux pour la réalisation de vos bas de ligne. Sur le 1er tableau sont notés les diamètres de nylon, dont la raideur décroît régulièrement de 2, 3 ou 4 fois selon que l’on passe d’un brin à l’autre. Ainsi dans la colonne R2, un nylon de diamètre de 90/100 ème sera 2 fois plus raide qu’un nylon de 75/100 ème. De même pour la colonne R4 un nylon de 90/100 ème sera 4 fois plus raide qu’un nylon de 65/100 ème.... Et ainsi de suite. Ainsi vous trouverez dans la colonne R2 des bas de ligne rapide, précis, dans la colonne R3 des bas ligne semi-rapide, et dans la colonne R4 des bas de ligne permettant des posés doux .

Tableau des raideurs dégressives

R2
R3
R4
90
90
90
75
80
70
80
65
80
65
70
70
55
60
70
45
55
70
55
60
60
60
40
45
55
60
30
40
50
60
45
50
50
50
30
35
40
45
20
28
35
40
40
40
40
40
22
25
30
35
14
20
25
28
35
35
35
35
16
18
22
25
14
18
20
30
30
30
30
16
18
14
25
25
25
25
20
20
20
20
16
16
13
16

Poids en fonction du diamètre

Diamètre du nylon
Poids en Mg / mètre
10/100
7.85
12/100
11.30
14/100
15.39
16/100
20
18/100
25.40
20/100
31.40
22/100
38
24/100
45.20
25/100
49
26/100
53
28/100
61.50
30/100
70.70
35/100
96.20
40/100
126.5
45/100
159
50/100
196.3
55/100
237.5
60/100
282.6
65/100
331.7
70/100
384.6
80/100
502.4
90/100
635.9

Confection d’un bas de ligne

Pour élaborer notre bas de ligne mathématique, il nous faut posséder :

-  Le tableau où sont portés les diamètres de nylon en fonction de la raideur désirée (R2, R3 ou R4).
-  Le tableau où sont portés les poids des nylons selon leur diamètre
-  Un jeu de bobines de nylon de différents diamètres
-  Une règle graduée, et un crayon.
-  Un graphique, que vous réaliserez vous-même sur papier millimétré, avec l’échelle de votre choix.

Sur ce graphique, le trait horizontal (abscisses) porte les longueurs souhaitées des bas de ligne que l’on désire réaliser ( Ex : prendre pour échelle, 10 cm de longueur pour 3mn). Le trait vertical (ordonnées) porte les poids des différents nylons, en Mg/m, selon leur diamètre (Ex : prendre pour échelle, 5 Mg pour 1mn). Important , la légende doit indiquer le diamètre des nylons et non leur poids.
Une fois ce graphique réalisé, qui je vous rassure est l’étape la plus fastidieuse à passer, nous pouvons commencer la confection de notre bas de ligne.

1ére étape, les différents diamètres de nylon :

Prenons l’exemple concret d’un bas de ligne que nous désirons confectionner d’une longueur de 3 mètres sans la pointe, d’une raideur désirée R3. Le diamètre de la pointe de la soie est de 70/100 (cette donnée est essentielle, aussi faut-il être en mesure de pouvoir la calculer). En consultant le tableau des raideurs, on sélectionne dans la colonne correspondante à R3, le diamètre de la soie. Dans ce cas précis, 70/ 100 ème. Nous pouvons lire à la suite de la colonne les valeurs suivantes : 70-55-40-30-22-16. S’il s’avère que vous ne possédiez pas de 55 /100ème , pas de panique... ! ! ! Prenez la valeur située directement dans la colonne de droite soit 60. Nous pouvons lire à la suite les valeurs suivantes : 60-45-35-25-18. Nous avons donc maintenant connaissance des différents diamètres de nylons à utiliser pour effectuer notre bas de ligne : 70-60-45-35-25-18.

Déterminaison de la longueur des nylons choisis :

Prenez votre règle graduée et placée là sur votre graphique au point 70/ 100 ème en ordonnées, et l’autre extrémité avec le point 3 mètres en abscisse, et tracez un trait pour relier ces 2 points. Placez ensuite votre règle, parallèlement au trait des abscisses, et déplacez là jusqu’à rencontrer la valeur 60/100 ème. Tracez alors un trait partant du point 60 jusqu’au point d’intersection avec la ligne que vous avez précédemment tracée. Ainsi vous trouvez automatiquement la longueur du premier segment de votre bas de ligne (0,80 mètre). En glissant la règle vers le bas, on s’arrête successivement aux divisions 45-35-25-et 18 et à chaque fois on trace la longueur du segment correspondant et l’on apprécie la longueur. Finalement on trouve pour les différents diamètres de nylon utilisés, soit les valeurs suivantes :

  • 0,80 mètre de 60/100ème
  • 0,90 mètre de 45/100ème
  • 0,50 mètre de 35/100 ème
  • 0,40 mètre de 25/100ème
  • 0,40 mètre de 18/100ème

Soit une longueur totale de 3,00 mètres

A vous de faire le bon choix

Ce n’est pas à moi de tirer une conclusion de toutes ces informations et de ces 2 méthodes de confection pour la réalisation de bas de ligne à nœuds, mais à chacun de vous. Je sais que si vous êtes un véritable « puriste », vous hésiterez à vous diriger vers ces bas de ligne mathématiques, malgré toutes leurs qualités. Et vous continuerez à employer vos bas de ligne à nœuds classique en oubliant leurs défauts majeurs.
Je pense cependant vous avoir apporté les éléments nécessaires à votre connaissance pour mieux faire votre choix, qui j’en suis certain ne peut-être que le bon.

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com