Accueil >> Information et actualité >> Foire aux questions  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Foire aux questions"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Monture Plasseraud
 
 

Je rencontre des problèmes dans la fabrication des montures de type PLASSERAUD. Pourriez-vous m’aider car je commence à me décourager ?

Ne vous découragez surtout pas, la pêche de la truite au vairon mort manié est une pêche pleine de subtilité qui j’en suis sûr vous comblera. Vous faite le bon choix en voulant utiliser une monture de type PLASSERAUD car ces montures à plombée interne permettent une dérive "en feuille morte" et autorisent une prospection suivant des trajectoires très variées. Quand cela le nécessite, cette monture peut être sur-lestée par une chevrotine de 1 à 3 grammes en tête afin de pouvoir être pêchante dans les courants les plus puissants. L’atout majeur de ce type de monture est sa légèreté et c’est pourquoi les lestages de 1 à 4 grammes dans le corps me semblent parfaitement adapté à la plupart des conditions de pêche habituelle. Il est vrai que les montures lourdes et fortement plombées en tête rassurent le débutant car le contact qu’elles procurent est franc. Chaque tape sur le fond ou sur un obstacle est parfaitement perceptible alors qu’avec une monture à plombée axiale tout est bien moins net. Cependant, passé la période inévitable d’adaptation, on découvre rapidement la supériorité de ce type de monture : le poissonnet se faufile dans les plus petites veines de courant, se glisse merveilleusement bien sous les berges creuses et file aisément entre les blocs rocheux. Néanmoins, si vous êtes un complet débutant au vairon mort manié, il vous faudra lester votre monture à au moins 3 grammes si vous ne voulez pas être totalement désorienté. Ce n’est que plus tard, quand vous sentirez bien la monture, que vous découvrirez pleinement son travail que vous pourrez alléger le grammage. Mais surtout ne "brûler" pas les étapes et laisser vous bien le temps de bien sentir la monture. En ce qui concerne la fabrication de la monture de type PLASSERAUD il vous faudra acheter des triples en numéro 16, de la corde à piano de 40/100, des émerillons sans agrafe numéro 1 ( de préférence noirs), des olivettes goutte d’eau de 1 à 5 grammes, du fil de laiton en 25/100 et du tube plastique souple de diamètre 3 mm. Il est utile de posséder une petite pince à bec long et rond afin de mettre en forme la corde à piano. Pour réaliser cette monture vous devrez vous tenir au 5 étapes que je vais vous décrire :

  1. Former la boucle de 3 mm de diamètre avec la corde à piano
  2. Enfiler l’émerillon côté triangulaire sur la corde à piano et emprisonner le dans la boucle refermée par 3 tours jointifs. Couper l’excédent.
  3. Enfiler l’olivette goutte d’eau puis la bloquer par pliage de la corde à piano
  4. Glisser un morceau de tube plastique taillé en biseau à l’extrémité de l’olivette
  5. Nouer les triples sur des empiles de 1 à 2 cm pour l’une et de 4 à 5 cm pour l’autre. Fixer à la boucle un morceau de fil de laiton d’une dizaine de cm.

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com