Accueil >> Information et actualité >> Foire aux questions  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Foire aux questions"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Elevage de vers de farine
 
 

Je voudrais savoir où trouver des vers de farines dans la nature ou comment en fabriquer (si possible) ?

Le ver de farine (tenebrio molitor) est une esche de choix pour la truite, surtout en petite rivière rapide. De toutes les larves que l’on propose à dame fario c’est très certainement la plus solide et la plus ferme. Elle autorise des changements bien moins fréquents en cours de pêche que la teigne ou le tébo qui sont nettement plus fragiles mais qui possèdent l’atout d’être très moelleuses. On l’appelle improprement ver de farine alors qu’il s’agit bel et bien d’une larve : celle du ténébrion. Elle a un corps long de 3 à 4 cm, annelé et recouvert d’une peau relativement dure qui lui assure une très bonne tenue à l’hameçon. Elle est très mobile (si elle est fraîche) avec ses petites pattes crochues à l’avant. A l’état naturel on la trouve dans les vieilles minoteries ou dans les lieux où se trouvent de vieux monticules de farine. Cependant, je vous conseille de les élever vous même tellement cette opération est simple, avantageuse et procure surtout des larves de bonne qualité. Je m’explique : en produisant vous même ces larves vous êtes sûr d’avoir des appâts de première fraîcheur, de différentes tailles et très tendres puisque vous pourrez les choisir juste après l’une de leurs nombreuses mues. Ainsi, le défaut majeur de cette larve qui est d’être un peu ferme (occasionnant quelques ratés) est complètement éliminé. Pour commencer votre élevage il vous faudra acheter chez votre commerçant une boîte de vers de farine pour avoir les larves de base. L’idéal est de posséder une grande caisse plastique que vous placerez dans une cave (7 à 9° C est la température idéale pour le ver de farine). Vous pouvez rassurer votre épouse, cet élevage est totalement inodore. Disposez dans cette caisse à part égale de la farine de maïs et du son. Il suffit d’y placer les larves, des morceaux de cartons pour leur servir de refuge et d’un peu de nourriture sous forme de carotte ou de pomme de terre en morceaux. Au bout de quelques semaines, les larves se transforment en jolis coléoptères noirs. N’ayez aucune crainte, ces petites bêtes ne volent pas et n’arrivent pas à monter sur les parois du bac plastique. Il est important de maintenir la caisse à la lumière si vous voulez voir les larves se développer, se reproduire et se transformer en coléoptère. Vous obtiendrez alors rapidement de nouvelles larves fraîches, très tendres et, ce qui ne gâte rien, de différentes tailles. Faites attention toutefois à la surproduction car les ténébrions sont particulièrement fertiles.

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com