Accueil >> Coins de pêche >> Bons coins en France  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Bons coins en France"
Nos coups de cœur
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Le Verdon (04)



Pour l’amateur de paysages splendide, le Verdon est incontournable : des eaux émeraudes coulant dans des gorges spectaculaires. Il faut avoir vu ça au moins une fois dans sa vie. Michel Tarragnat écrivait voilà quelques années que « Le Verdon (sur le parcours qui nous intéresse) coule dans un lit extrêmement cahotique, entre la retenue de Castillon et celle de Sainte-Croix ». Il ajoutait fort justement que la pêche dans le Verdon était contenue dans cette phrase-clef. En effet, la pêche se pratique au milieu des rochers, dans un univers très tourmenté. Sous plusieurs mètres d’eau se dissimulent des caves dans lesquelles on pourrait faire rentrer une caravane et ses occupants, plus quelques rafts et une dizaine de kayaks (toujours avec leurs occupants, ça va sans dire !), sans que cela ne dérange en rien les grosses truites qui habitent ces cavernes : elles en ont vu passer bien d’autres et il y a de la place pour tout le monde. Les eaux du Verdon alimente la retenue de Sainte-Croix (2200 ha) qui est d’une richesse insoupçonnée en grosses truites de lac. On y trouve principalement des farios mais aussi quelques arcs qui, lorsqu’elles atteignent les poids de 3 ou 4 kg, constituent des adversaires « explosifs ». Ce sont ces mêmes truites que l’on retrouve dans la rivière car elles la remontent pour se reproduire.

La pêche et les poissons :

On se trompe un peu en considérant ses monstres du Verdon comme des poissons autochtones de la rivière. En fait, les véritables truites du Verdon sont plutôt petites. Ces grosses mémères sont en réalité des truites de lac qui remonte du lac de Sainte Croix jusque dans le Verdon. D’ailleurs leurs livrées argent tachetée de noir trahissent leurs origines lacustres. Elles remontent simplement les eaux tourmentées du Verdon pour s’y reproduire. D’après le détaillant en articles de pêche de Castellane, il arrive d’en compter une vingtaine sur une frayère, en plein village, dont certaines atteignent le mètre... On ne sait pas très bien ce qui les incite à rester dans la rivière une fois leur « devoir conjugal » accompli mais toujours est-il qu’elles sont là, trapues, larges, véritables paquets de muscles, sûres de leur force et promptes à faire le ménage parmi les truitelles qui se passeraient bien de cette dangereuse compagnie. La technique reine pour les pêcher est la pêche au poisson mort manié avec de grosses ablettes, nourritures habituelles de celles-ci durant leur vie dans le lac de Sainte Croix. Le matériel doit être identique à celui utilisé lors de la pêche au manié du brochet : canne de 3 m d’une puissance de 40 à 80 gr, tresse de 20/100 ou nylon (déconseillé à cause du frottement sur les rochers) de 35 à 40/100, moulinet de très bonne facture et très grosse monture godille. Lors de l’action de pêche il faut prospecter les remous juste en dessous d’un goulet (rétrécissement) de passage provoqué par les énormes blocs rocheux qui perturbent le lit de la rivière. Il est inutile d’insister sur le même coup car si les conditions favorables sont réunis et qu’un poisson est présent il mordra très rapidement. La taille moyenne de ces grosses truites du Verdon est d’environ 2 à 3 Kg mais peut atteindre 5 à 6 Kg (le record de France est détenu par Hubert DUCRET avec un poisson de 11 Kg 850).

Situation géographique :

Parcours de pêche :

-  Le parcours de Tusset, Chasteuil et le couloir Samson :

Le parcours se trouve entre le lac de Chaudane et le lac de Sainte Croix, plus précisément à hauteur de Carajuan (carte IGN série bleue 3442 est). De nombreux coups sont intéressants : le pont de Tusset, la clue de Chasteuil et tout le couloir Samson. Ce parcours, inféodé aux caprices de la fée électricité est sujet à des variations de débit qui surprendront les plus blasés (par exemple : de 3 mètre-cubes par seconde à plus de 40 mètre-cubes par seconde ou vice-versa). La meilleure période se situe entre le 15 et le 30 juin. En effet le débit, en été, est soumis aux lâchés d’eau du barrage de Castillon qui se fait régulièrement pour permettre aux rafteurs de pouvoir descendre la rivière. Il varie entre 6 à 10 m3 par seconde (niveau haut) et 0,5 m3 par seconde (niveau bas). Le niveau idéal se situe aux alentours de 2 à 3 m3 par seconde (ces renseignements sont fournit par EDF). Les grosses truites du Verdon attendent la monté des eaux, quand le débit passe du niveau bas au niveau idéal, pour s’engager dans les passages auxquels elle ne pouvait accéder par basses eaux : et c’est là qu’elles sont mordeuses.

Précaution indispensable :

Il est absolument primordial de se renseigner auprès du répondeur d’EDF pour connaître le débit avant de s’engager dans les gorges. Certains pêcheurs ou randonneurs se sont fait coincer sur un rocher ou une plage de graviers subitement encerclés par la montées des eaux ou carrément pris au piège des parois abruptes et n’en sont malheureusement jamais revenus.
C’est pourquoi je vous conseille de ne pas vous aventurer seul dans ces gorges (couloir Samson notamment) et de vous faire accompagner, au moins pour la première fois par un guide de pêche professionnel (et spécialiste de cet endroit) ou d’un pêcheur très expérimenté (faite attention aux soit disant spécialistes).

Adresses utiles :

Pour connaitre le débit et prévoir les lachers d’eau, vous devez appeler répondeur d’EDF du barrage de Castillon au 04.92.83.62.68
Le camping de CARAJUAN (04.92.83.70.94) se situe au bord du Verdon en plein milieu du secteur intéressant. C’est un 2 ** et vous serez à coup sûr avec d’autres pêcheurs.
Le magasin de pêche de Castellane (Safari) pourra vous indiquer le niveau des eaux et les scores des pêcheurs déjà sur place (04.92.83.70.48).
Christophe PIRONNIE est un excellent connaisseur et spécialiste des gorges (guide professionnel) et pourra vous accompagner pour votre première sortie. Les autres pêcheurs amateur qui connaisse bien la pêche de la grosse fario du Verdon sont en général peu bavard. C’est pour cette raison que vous trouverez très peu de reportage sur le Verdon dans les revues et magazines halieutiques. Vous pouvez contacter Christophe PIRONNIE au 04.94.43.12.62 (mobile : 06.07.14.51.14).

En savoir plus :

Visitez le site de Christophe Pironnie : verdonpeche.free.fr

Réglementation :

Contacter la Fédération des Alpes de Haute-Provence pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

Etoile des Alpes Bât B - Traverse des Eaux Chaudes - BP 103 - 04000 DIGNE LES BAINS

Téléphone : 04 92 32 25 40 - Télécopie : 04 92 32 32 11 - Email : fdpeche04@wanadoo.fr

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com