Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
On arrête pas le progrès !
 
 


Il faut bien se l’avouer, l’évolution de la pratique de la pêche de la truite ne se fait depuis plusieurs années que par l’arrivée de nouveaux matériaux ou de nouvelles technologies puisqu’en terme de technique on ne fait que réinventer ce qui existe ou existait déjà.
Certes, nous avons maintenant des cannes qui nous permettent de pêcher plus efficacement, des moulinets qui fonctionnent à merveille et qui permettent des pêches spécifiques ou encore des leurres vraiment extraordinaires mais il faut reconnaître que les techniques de pêche ont peu évoluées ces trente dernières années.
Fort de ce constat, la société Sud Est Appâts, premier producteur de teigne en Europe et spécialiste des appâts destinés à la pêche de la truite s’est offert les services du laboratoire Suisse de l’université des sciences appliquées de Bâle pour créer un leurre vraiment original dont une technique spécifique ne manquera certainement pas de voir le jour dès sa commercialisation.
Basé sur l’observation des habitudes alimentaires des truites et sur les stimulis visuels et olfactifs qui peuvent déclencher l’attaque de notre belle mouchetée en dehors de ses phases nutritionnelles, le docteur Nadia Bahnhof, qui s’était d’ailleurs fait remarquer en son temps par son travail sur la biologie moléculaire des abeilles, à réussi à « fabriquer » un appât extraordinaire en clonant un poisson (Leuciscus alburnus) et une sauterelle (Tettigonia cantans) pour en faire un animal bien réel !
Pourquoi me direz-vous ?
Et bien tout simplement pour conserver l’attractivité sensorielle des truites grâce aux phéromones propres aux poissons fourrages dont se nourrit la truite mais aussi aux vibrations basses fréquences que peut produire une sauterelle se débattant une fois plongée dans l’eau.
Je sais que cela pourrait paraître un peu loufoque même si les essais effectués à ce jour n’ont pas encore permis de stabiliser cette « nouvelle espèce » destinée uniquement à la pêche.
Une question se pose maintenant : Laissera-t-on commercialiser en france ce nouvel appât qui risque de faire scandale dans la communauté scientifique puisque né d’une manipulation génétique ?
Je vous invite à suivre les différentes réactions des scientifiques consultés pour l’occasion et de visionner les premières photos que nous avons pu obtenir : On arrête pas le progrès

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com