Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Au revoir Norbert.
 
 

Le monde de la pêche est une seconde fois en deuil cette année.
Après Georges Cortay, c’est Norbert Morillas qui a décidé de quitter ce monde qui ne lui convenait probablement plus et c’est toute la pêche qui souffre de sa disparition brutale alors qu’il n’avait que 32 ans.
Pêcheur charismatique, Norbert s’était vite affirmé comme l’un des meilleur pêcheur à la nymphe français et était passé maître dans la traque des grosses farios franc-comtoises en nymphe à vue. Originaire d’une région propice à la pratique de la pêche à la mouche et généreuse en grosses truites sauvages, il s’était forgé une solide réputation aux côtés de Grégory Treille, de Sandro Parussatti et de Philippe Boisson, tous maîtres dans la pratique de la pêche à la nymphe à vue et disciple de Didier Perrachon.
J’ai encore en mémoire la couverture du magazine « Pêches Sportives » en novembre 1997 qui annonçait le record de Norbert : Une truite qui reste encore aujourd’hui la plus grosse prise à la ligne sur la Loue, 86 cm pour 7 Kg 500 sur 14/°°. Une vraie performance qui faisait suite à deux autres truites de 3 Kg 500 et 3 Kg 900 prisent quelques jours auparavant et qui fit entrer Norbert dans la légende.
Je ne connaissais pas vraiment Norbert, seuls quelques messages électroniques échangés entre nous m’avaient permis d’apprécier sa gentillesse et sa simplicité. Il a maintenant trouvé sa place la haut, aux côtés de St Pierre, mais il laissera à jamais son ombre sur les bords de la Loue et dans la mémoire de ceux qui la fréquentent.

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com