Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Soyons réaliste !
 
 

La pêche de la truite a énormément évoluée ces dernières années et nous sommes de plus en plus nombreux à nous déplacer pour trouver des parcours toujours plus attractifs.
Ces déplacements, au travers nos régions, nous permettent d’affiner nos techniques, de progresser dans notre prospection et surtout de satisfaire notre curiosité. Mais le revers de ce nouvel état d’esprit est pernicieux : les truiteurs, habitués à leur région géographique, se font de plus en plus rares au point d’en oublier les subtilités propres au milieu aquatique de leurs rivières. De fait, naissent de nombreuses frustrations, notamment en ce qui concerne la taille des truites. Les revues halieutiques, livres et autres cassettes vidéos nous inondent de truites de grandes tailles, souvent pêchées à l’étranger ou sur des parcours alimentés en truites artificiellement grosses. Ce phénomène peut nous faire croire qu’il s’agit là d’une généralité et tend à engendrer une recrudescence de protestation en faveur d’une augmentation de la taille légale de capture. Ainsi, j’entends régulièrement dire qu’il suffit d’augmenter la taille légale de capture pour prendre davantage de truites et que cette mesure aurait le pouvoir de nous permettre de capturer de plus gros poissons.
Mais posons-nous vraiment les bonnes questions ?
En l’état de notre connaissance sur la croissance des truites, serait-il normal de prendre des fario morvandelles, auvergnates ou bretonnes aussi grosses que des zébrées franc-comtoises ?
Est-il réaliste de vouloir ce que la nature ne peut nous fournir ?
Les instigateurs de tel mouvement montrent parfois un bel optimiste et mettent en évidence leur méconnaissance du milieu aquatique. Ces mêmes détracteurs affirment sans honte qu’il est indigne pour un "vrai" pêcheur de prendre des truites de 20 centimètres et que cette prise est vraiment sans intérêt. Si cette remarque se justifie bien évidemment dans un milieu riche où la croissance est rapide, il n’en est pas de même lorsque dame nature met trois ou quatre ans pour produire un tel animal : Nous sommes alors face à un véritable poisson adulte et sauvage dont la capture prend une véritable valeur. Alors soyons réaliste et conscient des possibilités que nous permet notre patrimoine salmonicole et surtout ne nous laissons pas aveugler par nos envies. Notre clairvoyance et notre connaissance du monde de la truite doivent encore nous faire percevoir ces différences !

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com