Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Préservons notre avenir.
 
 


Combien ont pu constater cette année encore que le niveau de nos cours d’eau était dramatiquement bas. Pourquoi n’a-t-on pas encore anticipé pour que les effets de cycles naturels hors norme puissent être endigués ou au pire amoindris ?
La gestion aquacole dépend bien sûr du bon niveau des eaux mais aussi de la qualité et de la régularité des débits. Hors, même si à certaines périodes ils peuvent être difficilement maintenu à un niveau raisonnable, il faut qu’ils retournent à la normale le plus rapidement possible pour que les espèces qui y vivent puissent survivre.
Malgré cela, même dans des conditions extrêmes, l’agriculture continue à pomper allègrement dans les cours d’eau et dans les nappes mettant en évidence la pollution des eaux par des produits phytosanitaires utilisés à outrance par l’agriculture dite intensive. En outre, quand on sait que seuls 20 % de ces produits extrêmement polluants sont traités (contre 80 % des rejets domestiques et industriels) ont peut s’inquiéter !
Mais comment sensibiliser les exploitants de ces ressources naturelles pour qu’ils prennent conscience que la préservation de l’eau est capitale ? Car le maintient des débits contribue non seulement à diluer la pollution mais également à maintenir une bonne température et une oxygénation adapté à la survie des salmonidés. Et si les truites n’arrive plus à y vivre quand sera-t-il de nous qui consommons aussi cette eau ?
Il faut bien garder en mémoire que la qualité de vie des uns conditionne toujours la qualité de vie des autres. Cependant, cet équilibre essentiel à la vie est fragile et il est indispensable de préserver nos ressources et notre environnement si l’on veut respecter la vie ... toutes les vies.

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com