Accueil >> Coins de pêche >> Bons coins en France  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Bons coins en France"
Nos coups de cœur
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Les Dranses (74)



Les « Dranses », signifiant les « Torrents » en patois, sont de splendides rivières Haut-Savoyardes très bien peuplées en truites sauvages à la défense vive. Elles coulent des eaux limpides en provenance des sommets des stations de Châtel (Dranse d’Abondance), de Morzine-Avoriaz (Dranse de Morzine) et de Bellevaux (le Brevon).
Leurs cours sont barrés par plusieurs micro-centrales dont la principale est celle de Bioge (environ 10 kms de Thonon-les-bains) où elles se rejoignent pour former la Dranse de Thonon (Basse Dranse), rivière mythique pour ces remontées de truites lacustres du lac Leman (des sujets de plus de 13kg ont été capturés ! !).
Elles présentent des profils très différents : elles ont toutes des températures d’eau différentes, des sols différents et des phénotypes différents (souche méditerranéenne) dues au mimétisme des poissons. Mais elles présentent toutes une fonte des neiges, des gorges et des largeurs variant entre 3 et plus de 15 mètres pour une profondeur moyenne de 30 à 80 cm environ avec pour la Basse Dranse des « profonds » pouvant atteindre les 3-4m. Il va s’en dire que le pêcheur de truite pourra pratiquer toutes les techniques de pêche existantes, en fonction du profil de ces rivières.
Il faut souligner le travail de « Titan » de la dynamique AAPPMA du Chablais-Genevois qui a adopté une gestion patrimoniale sur la Dranse d’Abondance depuis plusieurs années et essaye de continuer ce travail sur les autres Dranses, malgré la pose de quelques boîtes Vibert et alevinages nécessaires en cas de dégradations des eaux.

La pêche et les poissons :

Les truites farios sont très malignes, nombreuses et combatives, pour une taille moyenne comprise entre 23 et 30 cm. De beaux poissons sont présents (même assez haut, au-dessus de 900m d’altitude), avec des farios de plus de 45 cm mais une prise de 30 cm est déjà très gratifiante au vu de sa défense. Il y à également une quantité phénoménale de chabots à l’aval et quelques rares et regrettés ombres communs.

Sur les Dranses, la belle saison bat son plein d’avril en juin (suivant la fonte des neiges) et de septembre en octobre, l’été les Rafteurs rendent les truites méfiantes et la pêche délicate surtout en Basse Dranse. Par contre la pêche peut s’y pratiquer toute la saison, la fraîcheur des gorges et l’ombre des arbres permettent de pratiquer lors des chaudes journées.

Situation géographique :

Parcours de pêche :

-  La Dranse d’Abondance :

Ce parcours d’une quinzaine de kilomètres, est accessible depuis Thonon en remontant la route des « Grandes Alpes » et prendre au rond point après le tunnel la direction d’Abondance-Châtel. Attention, les premiers kilomètres sont encaissés et dangereux (lâchers de barrages) et le premier accès se situe au près de la commune de Vacheresse (la Dranse est à votre droite).
La Dranse d’Abondance, rivière facile d’accès sur la tête de bassin, coule assez rapidement entre les prés (côté Châtel) et quelques parois mais demeure plus difficile d’accès sur sa partie basse. En début de saison, le courant est souvent assez puissant, enchaînant la traditionnelle alternance fosse - radier, comme dans toutes les rivières alpines, l’eau possède une couleur bleutée au début est devient limpide mais la pêche à vue difficile. La profondeur comprise entre 20 cm et plus de 2 m dans les trous, le fond plutôt empierré et granuleux vous permettra de pratiquer toutes les techniques de pêche. Attention, les truites se tiennent le long des gros blocs et racines immergées.

-  La Dranse de Morzine :

Ce parcours d’une vingtaine de kilomètres, est accessible depuis Thonon en remontant la route des « Grandes Alpes » et prendre au rond point après le tunnel la direction de Morzine-Avoriaz. Attention, les premiers kilomètres sont encaissés et dangereux (lâchers du barrage de Bioge) et le premier accès se situe au près de la commune de Bioge (la Dranse est à votre gauche, puis à droite).
La Dranse de Morzine, rivière facile d’accès sur tout son cours, coule assez rapidement entre les berges creusées le long de la route. En début de saison, le courant est puissant, enchaînant une alternance fosse - radier, comme dans toutes les rivières alpines, l’eau est limpide et rend la pêche difficile car il y a de nombreux postes à découvert. La profondeur comprise entre 20 cm et plus de 2 m dans les trous, le fond plutôt empierré et granuleux vous permettra de pratiquer toutes les techniques de pêche.

-  La Dranse de Bellevaux :

Ce parcours d’une quinzaine de kilomètres, est accessible depuis Thonon en remontant la route de la Vallée de Bellevaux et prendre au rond point à la sortie de Thonon les bains, la direction de Vailly - Bellevaux. Attention, les premiers kilomètres sont encaissés et dangereux (lâchers de barrages) et le premier accès se situe à gauche, au près de la commune de Vailly - Reyvroz (la Dranse est à votre gauche, tout en bas du vallon).
La Dranse de Bellevaux, rivière facile d’accès sur Bellevaux et son cours supérieur, coule assez rapidement entre les prés et quelques parois mais demeure plus difficile d’accès dans les gorges. En début de saison, le courant est souvent puissant, enchaînant la traditionnelle alternance fosse - radier, comme dans toutes les rivières alpines, l’eau arbore une couleur bleutée et rend la pêche à vue difficile. La profondeur comprise entre 10 cm et plus de 1.5 m dans les trous, le fond plutôt empierré, vous permettra de pratiquer toutes les techniques de pêche. Attention, les truites sont capricieuses et se tiennent le long des gros blocs et racines immergées.

-  La Basse Dranse :

Ce parcours d’une quinzaine de kilomètres, est accessible tout le long depuis Thonon en remontant la route des « Grandes Alpes » dans la direction de Morzine-Avoriaz-Abondance. Attention, cette réunification des trois Dranses est encaissée et dangereuse (lâchers du barrage de Bioge, sédiments et algues benthiques glissantes) et le premier accès se situe à Thonon près de la Réserve naturelle et donc de son embouchure dans le Leman (Attention ! ! pensez à respecter la nidification des oiseaux).
La Basse Dranse, rivière facile d’accès sur tout son cours, coule très rapidement entre les berges creusées et les gros blocs le long de la route. En début de saison, le courant est extrêmement puissant, enchaînant une alternance fosse profonde - radier, comme dans toutes les rivières alpines, l’eau est bleutée et rend la pêche difficile car il y a de nombreux postes à découvert. La profondeur comprise entre 20 cm et plus de 4 m dans les trous, le fond plutôt empierré et granuleux vous permettra de pratiquer toutes les techniques de pêche.

-  La Pêche dans les Dranses :

Dès l’ouverture, la pêche aux leurres, le toc et le vairon manié sont les techniques les plus prenantes. Les touches ont majoritairement lieu entre 11h00 et 16h00, dans les profonds, calmes et amortis. Puis avec le mois de mai, la plage de pêche « confortable » s’allonge et l’on peut espérer toucher du poisson toute la journée (avec des hauts et des bas bien sûr ! !) Ma préférence va à la cuiller, au vairon manié et à la mouche, les poissons gobent tard dans la saison donc il faut faudra nympher.
Aux leurres ou au vairon manié, vous aurez peut être la surprise de capturer une des truites du lac (jusqu’à 8 kg) qui remontent la Basse Dranse. Les farios des Dranses sont belles et bien proportionnées mais difficiles, avec une robe jaune sale, des points noirs et rouges et de superbes liserés blancs sur les nageoires et une tache bleutée sur l’opercule. Les cuillers type aglia (or et argent), puis les feuille de saule en n°1 et n°2 sont très prenantes, comme poissons nageurs (vairon, chabot, ablette) en 5 et 7cm. Le toc (en eau claire à la patache, au porte bois ou au terreau) et surtout le vairon manié réservent de fort belles surprises. Enfin, prenez garde à ferrer à la touche afin de sauver les truitelles goulues. Pour finir, si vous pêchez à la mouche, prévoyez des sèches qui flottent bien et longtemps et des nymphes plus ou moins lourdes.

Information complémentaire :

Pour des informations complémentaires ou pour un guidage sur les Dranses, vous pouvez contacter Ludovic Briet ou/et visiter son site internet

Réglementation :

Fédération de la Haute Savoie pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique

"Le Villaret" - 2092, route des Diacquenods - 74370 SAINT MARTIN BELLEVUE -

Téléphone : 04 50 46 87 55 - Fax. 04 50 46 90 51

Le département n’adhère pas au CLUB HALIEUTIQUE INTERDEPARTEMENTAL

Taille légale de capture : 23 cm

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com