Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Un triste constat
 
 


Un rapport du Muséum d’histoire naturelle indique que 50 à 75 % des eaux françaises sont fortement dégradées, sans même prendre en compte de nombreux polluants tels que les dioxines, phtalates, antibiotiques ou micro-algues toxiques. Cette étude porte pour la première fois à la connaissance du public les résultats d’états des lieux réalisés pour décembre dernier par les Agences de l’eau, conformément à une législation européenne, La directive-cadre sur l’eau de 2000 demande aux États membres de parvenir à un « bon état » de l’ensemble des eaux en 2015 et imposait un état des lieux au 22 décembre.
Ce premier bilan national montre que, dans l’hypothèse la plus optimiste, moins de 50 % des eaux (superficielles et souterraines) du territoire métropolitain pourront atteindre le bon état écologique requis d’ici 2015. Dans l’hypothèse la plus pessimiste, seulement un quart pourra atteindre le bon état écologique en 2015.
Selon l’équipe coordonnée par le professeur Jean-Claude Lefeuvre, ce bilan, déjà préoccupant, « est loin de refléter la réalité ». Il repose essentiellement sur l’analyse du « couple infernal » nitrates/pesticides. Mais il ne prend pas en compte les micropolluants tels que les produits pharmaceutiques, phtalates (présents dans les plastiques), retardateurs de flammes bromés, dioxines (cancérigènes) ou encore micro-algues toxiques, comme celles qui ont conduit à interdire pendant cinq semaines la vente des huîtres du bassin d’Arcachon.
On a donc véritablement de quoi s’inquièter pour les populations de nos belles farios.

PS : Une grande consultation citoyenne sur l’eau est en cours du 02 mai au 02 novembre 2005. Mobilisons nous et donnons notre avis sur les moyens à engager en répondant à cette consultation nationale sur le site www.touspourleau.fr

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com