Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Hâtez vous ... doucement
 
 


On se presse au bord de l’eau pour pêcher et l’on omet trop souvent d’observer ce qui nous entoure.
Facteur primordial, l’observation doit faire partie intégrante d’une séance de pêche : C’est une source d’apprentissage inépuisable qui ne doit pas être occulté. Car ce n’est qu’en vous confondant totalement avec la nature que cette dernière se livrera totalement à vous. Le comportement d’une truite, la façon qu’elle a de se nourrir, sa manière de prendre une proie constituent un enseignement précieux pour le pêcheur. Car il ne faut pas se faire d’illusion, un livre, un article, une vidéo ou bien même un excellent professeur, avec la meilleur des volontés, ne pourra jamais tout vous apprendre même si cela constitue une excellente base. C’est uniquement le fruit de votre observation personnelle, des détails que vous aurez accumulés qui feront que vous posséderez un jugement rapide et précis. Certes me diront certains, plus terre à terre, c’est bien pratique d’avoir un matériel de qualité et une technique affirmée mais lorsqu’un infime détail nous fait percevoir que c’est le moment de pêcher et que c’est de telle manière qu’il faut le faire à cet instant précis pour réussir, beaucoup d’entre nous passent à côté.
Manque d’expérience, d’apprentissage, de discernement ?
Probablement !
Mais j’avoue partager l’idée que le manque d’observation préalable aura fait que cet instant n’aura pas été perçu par nombre de pêcheurs.
C’est aussi vrai qu’il est bien difficile de ce rendre au bord de l’eau sans son matériel, j’en conviens. Il n’est pas non plus facile de passer de longs moments à observer la rivière alors que le « démon » de la pêche nous pousse à pêcher. Car en tentant directement avec une canne un poisson que l’on aura aperçu, nous calmons notre impatience et assouvissons notre désir de pêche. Mais ne serait-il pas plus raisonnable de s’asseoir dans l’herbe, à proximité d’un arbre, et d’observer tous les mouvements de la truite sauvage ... Nous avons tellement à apprendre en l’observant !
Car c’est bien sûr du résultat de ces nombreuses heures d’observation de la nature que nous devons tirer profit pour être plus performant, notre esprit d’analyse et de synthèse fera le reste !
En cette période plus calme pour les pêcheurs de truites que nous sommes, je n’ai pas la prétention ni l’envie de vous inviter à méditer sur mes propos en écrivant ces quelques phrases mais seulement à y réfléchir un peu.
Et si j’ai pu réussir à vous donner ce courage - car il en faut - de ne pas pêcher systématiquement et immédiatement un poisson en poste, alors vous réaliserez peut-être au fil du temps, en repensant à ces quelques lignes, que le père Bouet n’avait pas forcément tort.

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com