Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Incroyable !
 
 


Incroyable, extraordinaire, stupéfiant, fabuleux, ce sont les termes qui ont accompagné la déclaration faite à la presse par Mathiew Connor’s, pêcheur Irlandais, qui a capturé dans les eaux du Lough Derg à proximité de Mouthshannon le 28 mars dernier un poisson pour le moins étonnant alors qu’il pêchait la truite à la traîne.
En effet, THE IRISH TIMES, quotidien populaire au nord de l’Irlande titrait dès le lendemain en première page « A incredible fish » (Un poisson incroyable) en présentant une photographie de l’heureux pêcheur tenant dans ses bras ce spécimen assez inhabituel puisque inconnu jusqu’alors par les scientifiques.
Actuellement réquisitionné par le bureau fédéral de la bioéthique Irlandaise (OBGI) à DUBLIN, la « bête » est conservée vivante dans un bassin construit en hâte spécialement pour elle en attendant d’être convoyée dans les laboratoires de biochimie et biologie moléculaire de KINGSTON aux Etats Unis pour en savoir d’avantage : Mutation génétique ? Hybridation ? « Accident » biologique ? Espèce ancestrale ? Déformation due à une maladie ?
Curieux de nature, je ne suis pas sans me poser aussi des questions sur ce poisson dont l’aspect semble étrangement être le fruit d’un croisement entre un brochet et un rhinocéros, même si toutefois cette hypothèse farfelue semblerait être écartée par les scientifiques en raison de l’aire de répartition géographique de ce dernier et du mode de reproduction très différents entre les mammifères et les poissons.
Toutefois, et je comprend très bien votre interrogation, sur le fait que rien ne peut lier cette prise, même exceptionnelle, avec l’objet d’un site consacré spécifiquement à la truite. Et bien pas tout à fait !
En fait, la raison qui nous a décidé de vous relater les faits ne sont pas tant la rapidité de réaction que l’on peut obtenir sur le Net par rapport à la presse « papier », nous garantissant ainsi la primeur de l’information, mais plutôt les événements qui ont suivie la pêche de cet extraordinaire poisson.
En effet, hier matin, le samedi 31 mars, le même pêcheur prenait par plus de 20 mètres de fond dans le même lac, le Loug Derg, une truite elle aussi stupéfiante dont le corps est composé d’une matière cartilagineuse assez étonnante. Ayant pu être en rapport avec Gery Staub, journaliste à THE IRISH TIMES à l’occasion de la rédaction de cet éditorial un peu particulier, il a eu la gentillesse hier de nous faire parvenir un lien vers le site Internet de son journal afin que nous puissions voir la photographie de cette fameuse truite en avant première. Vous verrez ..... c’est tout simplement incroyable !

http://www.the-irish-times.ir/bfm/01042EBSQMMK045YFFC07_id?=4

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com