Accueil >> Coins de pêche >> Bons coins à l’étranger  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Bons coins à l’étranger"
Nos coups de cœur
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Val Ferret Fishing Club (Italie)

Situé aux pieds du Mont Blanc à COURMAYEUR dans le nord-ouest de l’Italie, à la frontière de la France et de la Suisse, le parcours du Val Ferret est un des joyaux des rivières Alpines Italienne de la vallée d’Aoste. Particulièrement connue pour son eau minérale et ses stations de ski, cette jolie petite ville Italienne attire depuis 4 années des pêcheurs venus de tout horizon pour leurrer les truites du Val Ferret dont le propriétaire, Enrico GRIVEL à obtenu les droits de pêche sur plus de 10 kilomètres en créant le « Val Ferret Fishing Club ». Des partenaires rigoureusement sélectionnés permettent à Enrico de renforcer par des poissons de qualité le cheptel du parcours dont la pression de pêche ne cesse de croître en raison de la beauté du site et du potentiel énorme de la rivière. D’ailleurs, vous aurez très facilement l’occasion de vérifier mes dires en observant attentivement les eaux des nombreux tributaires qui se jettent dans la Dora Ferret et en constatant par vous même le rôle prépondérant que jouent ces ruisseaux pépinières dans le maintient des populations de la rivière tant le nombre incroyable de truitelles et de petits ombles y est important.

Un parcours exceptionnel

Autrefois, divisé en deux zones distinctes, Enrico a supprimé en 2006 le parcours de 3 kilomètres réservé à la mouche en No-Kill faute de fréquentation pour ouvrir l’intégralité des 10 kilomètres de la rivière à toutes les pêches. Ce parcours magnifique de 8 à 15 mètres de large en moyenne offre une vue imprenable sur le mont Blanc et ajoute un caractère magique à ces lieux. Comme la plupart des gros torrents de montagne, les postes sont bien marqués par les nombreux blocs rocheux qui parsèment les bordures et le lit de la rivière. A ce titre, Enrico GRIVEL, particulièrement sensible aux moindres modifications de son parcours n’hésite pas à replacer certaines roches ou à refaire un seuil lorsqu’une forte crue détériore l’habitat naturel des truites. Ce fût le cas en 2005 où il aménagea plusieurs centaines de mètres de rivière pour lui redonner son aspect sauvage et surtout la possibilité d’y conserver le potentiel intéressant qu’il souhaite offrir à ses clients. C’est à ce prix que l’on obtient la qualité. Car la rivière regorge de poissons et c’est cette densité qui fait chavirer le cœur des pêcheurs. Lorsque la fonte des neiges ne vient pas perturber l’eau cristalline du parcours, les salmonidés peuvent y être pêchés à vue et la progression discrète le long des berges doit être de mise pour leurrer des truites qui peuvent totalement bouder la plus belle des nymphes ou le plus appétissant des vers si elles vous ont aperçu. Une route longe le parcours sur son intégralité facilitant la progression et rendant très accessible l’ensemble des secteurs du parcours. Le "Val Ferret Fishing Club" ouvre sa pêche dès que la neige et les avalanches le permettent, soit généralement fin avril, début mai pour ne fermer qu’au moment des fêtes de la Toussaint. Je ne serais donc trop vous conseiller de téléphoner au propriétaire, toujours disponible et parlant parfaitement le français, avant de prendre la route afin de connaître les conditions de pêche sur le parcours.

De magnifiques truites et ombles

Ce qui va pouvoir surprendre les pêcheurs habitués à ce type de cours d’eau, c’est la taille généreuse des poissons. En effet, la taille moyenne est particulièrement élevée même si la capture de petits poissons reste courante. Lors de notre séjour, même dans des conditions peu favorables à la pêche en raison des fortes pluies survenues la veille de notre arrivée, nous avons pu toucher quelques truites farios, arc-en-ciel et ombles de fontaine entre 40 et 50 centimètres pour les plus gros spécimens. Toutefois, selon les propos que nous avons pu avoir avec de nombreux habitués des lieux, qu’ils soient Vosgiens, Genevoix ou Savoyard, il semble avérer que des truites de plus de 70 centimètres soit régulièrement prises ou tout au moins aperçues quand la clarté des eaux le permet.
Deux raisons principales peuvent expliquer ce phénomène. Tout d’abord une forte croissance due à la richesse du milieu. En effet, la qualité des eaux calcaires de la Dora Ferret permet une biodiversité importante et surtout une croissance rapide des salmonidés. La seconde raison est bien sûr l’introduction de poissons pour maintenir un cheptel suffisant afin de compenser les prélèvements opérés par les pêcheurs. Ceux-ci, soigneusement sélectionnés, sont parfaitement adaptés aux eaux du Val Ferret puisqu’ils séjournent quelques temps dans des bassins alimentés par la rivière avant de rejoindre le parcours du "Val Ferret Fishing Club". Ainsi, on y trouve des truites arc-en-ciel morphologiquement parfaites, des truites farios de souche ou d’acclimatation et des ombles de fontaine dans une égale proportion ainsi que quelques rares truites marmoratas. Leur robe, plutôt blanche en début et fin de saison en raison de la couleur caractéristique des eaux de la rivière pendant la fonte des neiges, prennent des couleurs plus vives dès le printemps.

La pêche

Dans cette rivière riche en salmonidés, dénuée de toute forme de pollution du haut de ces 1600 mètres d’altitude et soumise à une politique de gestion adapté, la pêche est un vrai plaisir. Les appâts naturels semblent donner les meilleurs résultats avec la pêche au vairon manié, peu pratiquée de ce côté de la frontière même si la fréquentation est majoritairement française.
Toutefois, dès que les eaux permettent la pêche à vue, la pêche à la mouche est un vrai bonheur en nymphe avec les classiques oreilles de lièvre lestées ou autres Bibi (larves de phrygane). Le reste du temps, par eaux plus fortes ou bien sur les secteurs les plus turbulents, optez de préférence pour la pêche en nymphe lourde pour déloger les plus belles truites cachées sous les enrochements des berges. Cette technique, à l’aide de mouches lestées par des billes tungstène, est particulièrement efficace et peut rapporter les plus gros poissons. Il suffit de faire "ramper" la nymphe sur le fond à proximité immédiate des blocs rocheux qui sont disséminé le long de la berge. Les accrochages sur le fond sont fréquents mais les touches sont lourdes et sans équivoques, ce qui vaut bien quelques sacrifices.

L’organisation

Le parcours est géré avec rigueur et chaque permis à une couleur spécifique. On peut pratiquer en "No-Kill" avec un hameçon sans ardillon ou bien avec une carte pour 5 prises pour environ 40 euros la journée. Le prix de la carte journalière est certes assez élevée mais la qualité du site et sa richesse piscicole explique aisément les tarifs pratiqués. A ce titre, un garde pêche strict et au français impeccable surveille et sanctionne immédiatement toute infraction. Connaissant parfaitement la rivière, il saura utilement vous conseiller sur la tenue des poissons et sur la manière la plus approprié pour réussir votre sortie.
La pêche est autorisée sur le parcours entre 7 heures et 18 heures ce qui empêche malheureusement les pêcheurs de pouvoir bénéficier des avantages du coup du soir. C’est à mon avis très regrettable et je vous avoue que cette particularité est un peu frustrante. Les cartes sont en vente auprès du garde et au "TRONCHEY Bar Ristorante" situé au milieu du parcours. Vous pourrez d’ailleurs y boire un café dont seul les Italiens ont le secret et vous restaurer pour une vingtaine d’euros si vous choisissez la formule rapide "Piatto Della Casa". En ce qui concerne les hébergements, il sont nombreux à 15 minutes du parcours sur la commune de Courmayeur mais gardez à l’esprit qu’il s’agit d’une station de ski réputée et que les prix y sont prévus en conséquence.

Le domaine des Iles

Depuis 2005, Enrico GRIVEL à créer un second parcours "Les Iles Fishing Club", cette fois ci sur la Dora Baltea, dans le parc national de la vallée d’Aoste situé à une trentaine de kilomètres du Val Ferret. Uniquement destiné aux pêcheurs à la mouche pratiquant le No-Kill, ce parcours, large de 80 à 100 mètres pour une profondeur variant de 50 centimètres à 2 ou 3 mètres pour les fosses les plus profondes est exclusivement peuplé de truites farios de souche, de truites marmoratas et de quelques très belles truites arc-en-ciel parfaitement acclimaté au parcours. La pêche y est différente et les poissons particulièrement nombreux. Mais ce qui fait l’originalité de ce parcours est surtout dû à sa période d’ouverture. En effet, possédant des eaux constamment chargées en raison de la fonte des neiges qui rend impossible toutes captures dès le mois de mai, la pêche n’y est ouverte qu’en hiver, lorsque les eaux le permettent. Ainsi, on peut encore pêcher la truite pendant la période de fermeture en France dès le mois de novembre et ce jusqu’en avril en fonction des conditions climatiques qui, comme pour le "Val Ferret Fishing Club" détermineront les dates d’ouverture comme de fermeture. Comme pour le parcours du Val Ferret, un garde particulier s’occupe du domaine des Iles avec attention et fermeté pour préserver ce magnifique parcours sauvage qui offre durant tout l’hiver un potentiel extraordinaire aux pêcheurs à la mouche qui, comme moi, ont probablement du mal à attendre la date d’ouverture.

Ainsi, si l’on ajoute aux plaisirs de la pêche pratiquée dans un cadre sauvage et préservé, l’accueil chaleureux des Valdôtains et la douce mélodie de leur accent, je suis convaincu que les amateurs de la pêche de notre belle mouchetée ne pourront qu’être séduits par la pêche que vous propose le "Val Ferret Fishing Club" et le domaine des "Iles Fishing Club".

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com