Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Nous avons besoin de vous.
 
 


Le barrage du Châtelot situé sur le Doubs Franco-Suisse sur le parcours de la société de pêche portant le même nom a vu sa gestion changer en 2006 et ne sert plus que d’usine d’appoint. Suite à sa reprise d’activité et surtout à une gestion très différente de ce qu’elle avait été autrefois, ce nouveau mode de fonctionnement induit une fluctuation désastreuse des débits de la rivière et par conséquent sur la faune et la flore de cette merveilleuse vallée. Cette variation de débit qui peut atteindre 40 m3/seconde pendant quelques heures par jour à lieu tous les jours sauf exception. Ainsi, on voit de façon quasi-quotidienne le débit du Doubs brutalement augmenter puis diminuer de plusieurs dizaine de centimètres très loin en aval de cet ouvrage. Pour prendre conscience de l’importance de ces éclusées de 40m3/seconde, il faut savoir par exemple que le débit minimal de la rivière se situe à GOUMOIS à 4 m3/seconde, ce qui est loin d’être anodin en terme de fluctuation.
Le Doubs Franco-Suisse est encore considéré comme l’un des Hauts-Lieux halieutiques en Europe et un réservoir écologique exceptionnel abritant des espèces piscicoles extrêmement vulnérables comme la Truite autochtone zébrée, de l’Ombre commun ou encore de l’Apron, du Toxostome et de la Lamproie de Planer qui témoigne de la richesse de cette rivière.
L’AAPPMA la Franco-Suisse et la Société des Pêcheurs Jurassiens (Suisse) lancent une pétition conjointe pour faire cesser cette aberration écologique et économique. La Fédération de pêche du Doubs, particulièrement active et soucieuse de la richesse de la vallée du Doubs ainsi que les associations de pêche Suisses ont déjà signé cette pétition et aujourd’hui, c’est à vous de montrer votre attachement non seulement pour cette rivière majestueuse mais aussi à la cause halieutique.
En signant cette pétition à l’aide du formulaire mis en lien ci-dessous, vous avez la possibilité de vous exprimer simplement en faveur des milieux aquatiques et de faire valoir la capacité de mobilisation des pêcheurs, seule manière de faire enfin évoluer les choses de manière positive pour notre passion commune. A une heure où nombre d’actions sont entreprises pour préserver le Doubs par les compagnies hydroélectriques, par la lutte contre les pollutions, le travail des collectivités et la gestion très stricte de la pêche et qu’une charte halieutique unissant les partenaires Suisses et Français vient d’être signée, il est inacceptable de laisser ce patrimoine et ces efforts se faire anéantir par ces éclusées artificielles, brutales et récurrentes.

Merci d’avance de votre soutien

Formulaire de pétition : http://www.peche-truite.net/chatelot/formulaire.html

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com