Accueil >> La vie du site >> Editorial  
 
Voir tous les articles de la rubrique "Editorial"
La pêche de la truite
Connaissance de la truite
Pêche à la mouche
Pêche aux appâts naturels
Pêche au vairon manié
Pêche aux leurres
Tactique de pêche
Gestion et aménagement
Le club de la truite
Le jeu annuel
La lettre de la truite
Les cadeaux du site
La boutique
Les Salmonidés
Une grande famille
Les services du site
Les recettes de cuisine
Les petites annonces
Foire aux questions
Les forums
Le niveau des rivières
Information et actualité
Le matériel de pêche
La presse halieutique
Les belles prises du site
Les salons / expos
Le dictionnaire de la pêche
L'art halieutique
Les coins de pêche
Les bons coins en France
Les bons coins à l'étranger
Parcours et réservoirs
L'annuaire de la truite
Zoom sur un site
L'annuaire du site
La pêche en France
Les fédérations de pêche
La pêche et la loi
La réglementation
La réciprocité
Contactez-nous
Administration du site
 
Truite de Noël
 
 


Acheter une belle truite d’environ 2 kg et une bouteille de bon whisky écossais.
Prévoir du sel, du poivre, de l’huile d’olives et des bardes de lard.
Après l’avoir vidée, barder la truite de lard, la saler, poivrer et ajouter un filet d’huile d’olives.
Ce verser un verre de whisky et le boire.
Mettre la truite au four dans un plat à cuisson adapté à la taille de la truite.
Se verser deux verres de whisky et les boire.
Après dix minutes, ouvrir le four et surveiller la buisson de la truite.
Brendre la vouteille de buiscuit et s’enfiler une bonne rasade.
Après une debi beurre dituber jusqu’au bour.
Ouvrir la borte, rebourner. Enfin bref, mettre la pruite dans l’autre sens.
S’asseoir sur une butain de chaise et se reverdir 5 ou 6 verrres de whisky.
Buire, non luire, non cuire la pruite bandant une heure.
Et hopla ! 5 verres de plus.
Retirer le four de la pruitre.
Se reberçer une bonne goulée de bisky.
Rabasser la pruite (l’est tombée bar terre).
L’ettuyer et la voutre sur un blat, un clat, sur une assiette.
Se béter la figure à cause du gras sur la barrelage de la buisine.
Ne pas essayer de se relever.
Décider qu’on est bien bar derre et binir la mouteille de rhisky.
Plus tard, ramber jusqu’au lit et dorbir ze gui rezte de la nuit.
Le lendemain matin vers 13 heures 30, déjeuner d’un cocktail de l’Alka Selzer et d’aspirine et nettoyer le bordel dans la cuisine. Donner la truite brûlée à manger au chat.

Joyeux noël ! hips .....

 
 
 

Espace publicitaire pechedelatruite.com

Copyright © Pechedelatruite.com